SS-GH12

Session spéciale SS-GH12

Titre :  Les nutriments et les contaminants des eaux souterraines qui affectent les eaux de surface

Responsables et affiliations : James Roy (Environment et Changement climatique Canada); Clare Robinson (University of Western Ontario)

Description :  La qualité de l’eau souterraine peut être altérée par une variété de contaminants, y compris les nutriments, par les activités humaines et par contact avec des matériaux géologiques naturels. Le but de cette séance est d’investiguer sur la contribution des éléments nutritifs et d’autres contaminants des eaux souterraines aux eaux de surface avoisinantes (ruisseaux, terres humides, lacs, estuaires, océans) et comment ils peuvent influencer les écosystèmes aquatiques. Les contaminants des eaux souterraines peuvent être directement nocifs pour la vie aquatique ou entraîner des changements à d’autres conditions de qualité de l’eau qui nuisent au fonctionnement de l’écosystème. Les nutriments provenant des eaux souterraines peuvent contribuer à l’eutrophisation ou à la prolifération d’algues, en particulier les apports de phosphore dans les systèmes d’eau douce et les apports d’azote dans les systèmes marins. Ces contaminants provenant des eaux souterraines peuvent avoir une incidence sur la santé de l’écosystème aux lieux d’émergence des eaux souterraines, mais aussi sur l’ensemble du plan d’eau dû à l’augmentation de volume en eau. En parallèle, les processus dans les zones de mélange à l’interface eau souterraine – eau de surface peuvent affecter considérablement le rejet des contaminants et leur impact final sur les eaux de surface réceptrices. Les études connexes sur les méthodes i) pour identifier et quantifier les flux de nutriments / contaminants dans les eaux souterraines, ii) pour élucider les processus qui se produisent à l’interface eau souterraine eau de surface et influent sur le devenir des contaminants, et iii) pour évaluer les impacts écologiques sont également les bienvenues.

Conférenciers invités: Nandita Basu (Université de Waterloo); Ursula McKnight (Technical University of Denmark); Audrey Sawyer (Université de l’Ohio)